POURQUOI REVOIR E.T AU CINEMA

Vous connaissez le Popcorn Reborn Summer Festival ? C’est pas grave, il est encore temps de bien faire. Ça se passe à Arras, sympathique ville des Hauts-de-France dans laquelle réside l’association Popcorn Reborn (forcément). Inquiets et dépités par le décalage de sorties des blockbusters U.S prévus cet été, les cinq soldats de la culture pop qui composent l’asso ont décidé de réagir. A l’absence d’été américain, nous répondons en inventant notre propre été américain. 

Le Popcorn Reborn Summer festival, c’est une programmation de huit films emblématiques de la saison estivale, à raison d’un par semaine étalés sur deux mois. C’est aussi une raison de rappeler à travers des œuvres que l’on connait déjà, pourquoi l’expérience salles constitue toujours une occasion de les redécouvrir. Cette semaine, c’est un extraterrestre perdu dans l’espace terrien qui s’invite sur les écrans du Summer Festival. Vous l’avez compris, on va parler une nouvelle fois de Steven Spielberg à travers E.T, l’une des nombreuses empreintes indélébiles laissés par le réalisateur sur l’inconscient collectif. 

Créature de l’enfance depuis 1982, E.T ne semble pas menacé par la crise de la quarantaine. On sait à quel point le cinéma de Steven Spielberg traverse les époques et se transmet entre les générations. Mais le temps donne peut-être plus encore raison au réalisateur sur E.T que sur ses autres films. Sans doute parce que les adultes constituent les premiers légataires d’une œuvre qui continue de les accompagner bien après l’âge de sa découverte. Les plus grands films pour enfants sont avant tout des films sur l’enfance et à cet égard, E.T ne cesse jamais de dévoiler ses trésors aux spectateurs d’une décennie à l’autre. Le visiteur venu d’ailleurs le plus célèbre de l’histoire du cinéma ne parle pas notre langue, mais communique à travers les âges. A l’instar de son réalisateur finalement, tribun de l’image en mouvement qui invite son public à mettre en mot un sentiment éprouvé des années auparavant. A ce stade, le concept de culture pop s’inscrit dans l’ADN de l’humanité. E.T est un chromosome culturel gravé à tout jamais dans notre patrimoine commun. 

On ne fera pas l’inventaire ici des raisons trop nombreuses et variées pour ces quelques lignes pour lesquelles E.T s’impose encore comme une telle évidence aujourd’hui. Si ce n’est peut-être que l’expérience du film ne se retrouve jamais tributaire de son premier visionnage. L’époque est aux Madeleines de Proust, Spielberg marche aux saveurs intemporelles, celles qui découvrent leurs arômes sur la durée. Or, comme pour tous les grands plats, l’appréciation est dépendante de la qualité du service. On ne regarde pas les étoiles de la même façon avec des jumelles ou un télescope, et l’invitation au merveilleux lancée par le film ne résonne dans toute sa puissance que sur l’étendue d’une grande toile brillant dans l’obscurité d’une salle de cinéma. La lumière de l’enfance ne se diffuse jamais autant qu’au détour d’une histoire contée au coin du feu et sous les étoiles, où s’est peut-être posté le résident de votre imaginaire pour écouter le récit de sa venue. E.T est peut-être rentré à la maison, mais il n’est jamais vraiment parti, et la salle de cinéma constitue le meilleur moyen de s’en souvenir.

Plus d’infos sur notre page: https://www.facebook.com/popcornrebornarras/

Une réflexion sur “POURQUOI REVOIR E.T AU CINEMA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s